Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 19:55

Un éléphant sacré, arrivé au terme de sa vie, se préparait à rejoindre sa dernière demeure.

Il se savait vieux, riche d’innombrables années de vie.

Mère Nature lui avait apporté ses bienfaits, au milieu des tourments, des joies et des peines.

Jamais il n’avait manqué à sa bienfaitrice.

Toujours, il avait tenté d’agir au mieux.

Mais aujourd’hui, il avait rendez-vous avec la Mort.

Son temps était passé.

Il se mit en route sans un mot.

Il quitta le troupeau non sans hommages rendus à son passage.

Nulle larme ou peine n’accueillait ceux qui lui rendaient témoignage.

Il avait eu sa vie, il se devait à la Mort.

Seuls les plus jeunes se sentaient gagner d’un voile noir.

Que savaient-ils de l’existence pour savoir s’abandonner le moment venu ?

La harde passée, l’éléphant marchait seul.

Le chemin était en encore long vers ce lieu qui l’accueillerait enfin.

La Mort qui l’attendait sans impatience aucune

le rejoignit dans sa marche.

« Te voilà bien pressé de me rejoindre ? »

Dit-elle très curieuse.

« D’habitude on me craint ou on me hait, c’est selon.

Parfois même on me supplie de laisser la vie sauve.

Comme si je pouvais quelque chose. »

L’éléphant sourit, sa trompe balayant le chemin au rythme de ses pas.

« Pourquoi tant de haine ou de crainte à ton égard.

N’es-tu pas inévitable ? »

Lui répondit-il.

« Beaucoup l’oubli. La peur, sans doute ?»

Répliqua la Mort.

Il continua sa route en sa compagnie devisant sur son existence,

son expérience passée, ses réussites, ses fautes et ses erreurs pardonnées.

Il ne lui restait que l’espoir.

La Mort, en auditrice comblée, l’écoutait,

posant parfois des questions, affirmant parfois quelques vérités inévitables.

Jamais elle ne jugeait, ni ne condamnait, mais seulement observait.

Il arriva à la fin du voyage : le cimetière des éléphants,

lieu consacré où d’autres, avant lui, l’avaient précédé.

Il attendit au milieu des carcasses blanchies et des défenses posées.

« Cela sera-t-il long ? » Demanda-t-il.

« Qui peut le dire ? Lui répondit la Mort.

Je ne suis là que pour recevoir. »

Ils conversèrent encore un temps sur le mystère de l’existence.

Et l’éléphant, vieux sage d’entre les sages, s’en alla paisiblement.

La Mort recueillit son âme avec respect en s’inclinant sur sa dépouille.

Dans la solitude de son dernier voyage,

le troupeau célébrait au loin son passage dans l’autre monde,

dans un concert de trompes élevées.

 

Apprenez, mes frères, que l’inéluctable mort n’est pas à repousser,

mais à attendre avec raison quand le temps est venu.

Seule une vie de regrets est à redouter.

Tel est le prix de l’existence.

Le sage éléphant l’avait bien compris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jehanne des Rivières - dans Fables
commenter cet article

commentaires

Denise Doderisse 04/05/2011 19:56


Bonsoir, Jehanne,
Voilà une sagesse très japonisante...C'est bien écrit, agréable à lire...
En outre, les éléphants sont censés vivre vieux : ils ont apprivoisé la mort (
selon ton récit ) mais ont-ils appris la vieillesse ? Autre sujet...
Amicalement


Jehanne des Rivières 06/05/2011 14:13



D'abord l'afrique, maintenant le Japon.  


C'est certain la mort est universelle. 


Apprendre la vieillesse ? Etrange question.  


A méditer.  



Josiane 04/05/2011 19:45


Plein de sagesse... la mort c'est simplement un habit usagé dont on se dépouille..


Jehanne des Rivières 06/05/2011 14:08



C'est bien dit. 


Merci pour ton commentaire.



Heol 02/05/2011 18:37


Bonsoir

De la sagesse et un récit d'inspiration de culture africaine. J'aime bien sa nonchalance et son élégance. Les bretons l'apprivoisaient en la ridiculisant. Finalement la mort nous renvoie à nous
même.

Cordialement


Jehanne des Rivières 03/05/2011 13:27






Eh oui, la mort est la seule représentation qui n'est pas un mythe bien qu'étant un grand mystère.


 


"L'inspiration de culture africaine", je n'y avais pas pensé. 


Il est vrai qu'un proverbe africain dit quelque chose comme :


"Lorsqu'un ancien meurt, c'est une bibliothèque qui brûle"


 


 Merci pour le commentaire.



Présentation

  • : Le blog de lescontesdelasemaine.over-blog.com
  • Le blog de lescontesdelasemaine.over-blog.com
  • : Fables, contes et autres billevesées à lire, penser ou réfléchir c'est selon.
  • Contact

AVIS AUX LECTEURS !!!

http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Grands_Smileys/siffle-2942.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Grands_Smileys/vote-pour-moi-2392.gif

Lecteurs avisé ou mal à propos,

 Puisque vous voilà ici arrivé,

 au terme des méandres de cet opuscule.

 Prenez donc le temps d'y inscrire votre précis,

 et d'y instruire votre serviteur par un examen sans préjugé,

   qu'il soit blâme, remontrance ou censure,

ou bien, par un hasard heureux, un éloge sincère.

http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Messages/Panneau-Merci.gif

 

 

Recherche

COPYRIGHT

Droits d'auteur enregistrés
CopyrightDepot.com sous

le numéro 00048540

http://www.copyrightdepot.com/image2/sceaux/sceau1bg.gif

copyright voir ici

Liens