Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 08:50

...

(Chap 3 : Des moutons et un crapaud.)

Face à ce souverain injuste, les moutons firent bloc derrière leur bélier.

Les voilà qui bêlèrent vaillamment.

Le triste sire des marais s’emporta devant cette fronde.

Son impuissance était patente.

La horde devint encline à écouter ces bêlements.

Pourtant le cochon se gaussait toujours.

Cependant il n’était point résolu à laisser son compère dans la contrariété.

Car après tout, le crapaud-roi ne lui était-il pas toujours utile ?

Dans le secret de ces oreilles vérolées, le dodu lui parla ainsi :

« Sire, qu’avez-vous besoin d’urgence pour résoudre le sort des moutons.

S’ils veulent rester dans leur morceau de pré, laissez-leur.

L’hiver venu, ils ne pourront s’en tenir à leur conviction.

La bise et la neige s’en chargeront.

La patience est tout ce qu’il vous faut. »

Le monarque trouva là sage conseil et s’en fut redevable envers ce loyal sujet,

pourtant cause de sa mauvaise position.

Ainsi vinrent les vents mauvais et l’herbage s’enfuit sous les cristaux blancs.

Les moutons, assiégés dans leur pré carré, ne tinrent pas longtemps.

L’abri de leur bergerie, si indispensable, leur était interdit.

Malgré leurs cris incessants, la horde ne les écoutait plus.

C’est que...l’intérêt de ces animaux de basse et haute cours est volatile, sachez-le.

Le bélier dû reconnaître sa défaite pour la survie des siens.

Il se rendit au roi-crapaud la tête haute, les cornes fièrement recourbées,

les brebis soudées derrière lui dans un silence de mort.

Nul n’y prêtait plus attention.

Le souverain ordonna la dissolution du troupeau qui lui avait tenu tête.

Le bélier fut récompensé comme il se doit.

Il termina sa vie au bout d’une broche sous les crocs des loups qui le trouvèrent à leur goût.

À la venue du printemps, l’on vit encore quelques moutons rescapés,

réfugiés au fond des bois qui bordent une verte prairie

où s’entassent pêle-mêle chèvres et lapins angoras.

Tandis qu’un adipeux cochon comptait et recomptait les bénéfices de ses bourses,

à l’abri des regards les plus éclairés.

Et la mort trouva en ce porcin un allié d’importance

qu’il convenait, sans aucun doute, d’en faire un membre honoraire.

 

Voilà une bien tragique histoire, vous en conviendrez.

Les moutons dociles devenus frondeurs par la force des choses,

ne pouvaient rivaliser face au coquin de cochon sans scrupule,

à moins de devenir loups et de se faire allié de la mort contre lui.

Sachez-le, mes frères, il n’est point de lutte

qui ne se gagne sans mesurer la détermination de son rival.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jehanne des Rivières - dans Fables
commenter cet article

commentaires

Denise Doderisse 11/04/2011 18:43


Tragique histoire en effet...qui n'est vraiment que pure fiction !!!!
Je pensais que tu m'avais retiré de la newsletter car je ne recevais plus d'article : erreur de ma part...
Par contre où trouves-tu tes smiley qui me font bien rire !!
Et continue d'écrire...


nadia-vraie 16/03/2011 18:42


Tu as bien réussi et j'aime ce conte.J'espère quand je vais mettre les articles de ma communauté en article sur mon blog que plusieurs viendront le lire.
À bientôt jehanne et merci de publier dans ma communauté.


Jehanne des Rivières 16/03/2011 19:26



Bien heureux que tu ait aimé. 


Un grand merci pour ton soutien. 


 



Présentation

  • : Le blog de lescontesdelasemaine.over-blog.com
  • Le blog de lescontesdelasemaine.over-blog.com
  • : Fables, contes et autres billevesées à lire, penser ou réfléchir c'est selon.
  • Contact

AVIS AUX LECTEURS !!!

http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Grands_Smileys/siffle-2942.gif http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Grands_Smileys/vote-pour-moi-2392.gif

Lecteurs avisé ou mal à propos,

 Puisque vous voilà ici arrivé,

 au terme des méandres de cet opuscule.

 Prenez donc le temps d'y inscrire votre précis,

 et d'y instruire votre serviteur par un examen sans préjugé,

   qu'il soit blâme, remontrance ou censure,

ou bien, par un hasard heureux, un éloge sincère.

http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Messages/Panneau-Merci.gif

 

 

Recherche

COPYRIGHT

Droits d'auteur enregistrés
CopyrightDepot.com sous

le numéro 00048540

http://www.copyrightdepot.com/image2/sceaux/sceau1bg.gif

copyright voir ici

Liens